Browsing Category

Services

apple, Interfaces, Mac, Réseaux sociaux, Services, Softs, User experience

Courier pour Mac, poster un fichier d’un clic vers un ou plusieurs services

Courier pour Mac, poster des fichiers d'un clic vers plusieurs services
Je viens de découvrir et d’acheter ce petit Soft pour Mac qui est d’une simplicité d’utilisation remarquable. Il est édité par Real Mac Software à qui l’on doit notamment Rapid Weaver qui permet de faire des sites rapidement et simplement. Leur positionnement, c’est la simplicité et des interfaces hyper soignées et très ergonomiques. Courier est conçu sur ce principe, son objet est d’uploader des fichiers d’un simple drag & drop vers des services divers (Vimeo, Youtube, Flickr, Facebook,…, ou encore un serveur FTP dans le répertoire de son choix). Pas nouveau me direz vous, on peut facilement créer des droplets pour le faire mais Courier se distingue par sa polyvalence et la possibilité de Drag & Drop et d’un transfert d’un même shoot vers plusieurs services.
Courier pour Mac, poster des fichiers d'un clic vers plusieurs services
L’idée est donc de poster des courriers, on drop des fichiers dans des enveloppes que l’on aura préalablement configurées (certaines avec plusieurs services) et on valide l’envoi, après une étape de validation (tag par exemple, nommage…) une petite animation sympa vous permet de visualiser le transfert géographique de vos/votre fichier et voilà. typiquement le genre de service qui me fait gagner du temps.
Courier pour Mac, poster des fichiers d'un clic vers plusieurs services
Ci-dessus l’exemple d’un transfert d’un fichier vers Flickr, on peut tagger, décrire et nommer ses photos. Chaque service destinataire bénéficie ainsi de son éventuelle boite de dialogue intermédiaire pour que tout se déroule bien une fois le fichier transféré sans avoir besoin de classer le fichier ou le renommer, etc…
Courier pour Mac, poster des fichiers d'un clic vers plusieurs services
Ci-dessus, la visualisation du transfert géographique de votre fichier, ça ne sert absolument à rien, seulement élégant et n’enlève rien à la rapidité qui est bel et bien au rendez-vous, très rapide. Beaucoup plus que de sortir un Cyberduck qui est Cyberlent dans son genre.

L’autre bonne idée, c’est l’ouverture aux plugins, chacun pourra looker ses enveloppes, développer son plugin pour gérer son service préféré de destination au sein de l’appli. Possible de les faire bientôt, le SDK sera bientôt déjà téléchageables et 2 plugins dispos pour le moment. Super appli, à tester, 5 transferts possibles dans la version gratuite.

(Update). Ajoute aussi des menus contextuels sur clic droit, menus qui permettent d’envoyer le, les fichiers sélectionnés dans l’enveloppe de son choix, top. (/update)

Accessoires, Services, User experience

Square UP, comment payer avec une carte et un iphone

Jack Dorsey, co-fondateur de Twitter, a créé SquareUP. Une appli Iphone et un plug physique pour l’Iphone qui permettent de régler des montants compris entre 0 et 60 USD avec sa carte bancaire en utilisant un lecteur de piste connecté au téléphone. On créé un compte qui est relié à la carte avec identification, photo, signature vous permettant ainsi de régler les commerçants qui utilisent ce système avec leur téléphone.

Square up

En pratique, on passe la carte dans le lecteur, le compte est identifié, on indique le montant, on signe sur l’écran avec son doigt et hop, 10 secondes. Très adapté au quotidien et aux petits montants, un café, un journal, un paquet de cigarettes. Pratique, rapide, le ticket est stocké sur votre compte, vous pouvez le récupérer également par e-mail. La simplicité toute trouvée et un système moins onéreux qu’un TPE pour les petits commerce. 1 cent est reversé à une œuvre de votre choix, l’utilisation pour le reste est gratuite semble-t-il. Voir le site de Square Up par ici.

Square up

Demo en video vue sur Techcrunch

Pas très adapté pour qui veut saisir son code à 4 chiffres à la française, mais dans un rapport de confiance au quotidien, on a d’autres moyens d’identifier le client grâce à son compte. Curieux de voir le développement de ce principe.

Via Andrew Wilkinson

Music, Services, web

Vos playlists Itunes dans Spotify, simple avec Spotifitunes

Spotifitunes, un service en ligne très simple qui vous permet de visualiser l’XML de vos playlists Itunes en ligne et de transposer ce qui vous intéresse (si possible) dans vos playlists Spotify. Vos titres sont présentés en 3 colonnes : Genre, Artistes, Albums. Un clic sur l’un des liens lance une recherche sur le client Spotify pour y retrouver le Genre, l’artiste ou l’album. Tout simple mais encore fallait-il y penser.
Spotify to Itunes
Le XML de votre librairie Itunes est par là :
– Sur Mac: /Users/username/Musique/iTunes/iTunes Music Library.xml
– Sur Windows: \Documents and Settings\username\Mes documents\Ma musique\iTunes\iTunes Music Library.xml
Pour utiliser Spotifitunes, c’est par là

Phil Nash qui a eu cette bonne idée a eu aussi la bonne idée de stocker les playlists en ligne, on va voir ce qu’il va en faire. Ce stockage vous permet de retrouver votre liste Itunes et de continuer votre constitution de Playlist de façon différée.

Par ailleurs, les services de partage de playlists Spotify commencent à fleurir de toute part. Aux vues de la qualités de cette fonctionnalité sous Spotify, cela risque de faire de beaux trafics en perspective.

Blog, Design, Ergonomie, Interfaces, Réseaux sociaux, Services, User experience, web

Cargo, un CMS social pour les créatifs

Cargo Collective
Cargo Collective est un projet découvert cette semaine via Astro. J’ai pu obtenir un accès à la beta et je vous fais un petit topo du service que je viens de tester. En quelques mots, Cargo est un CMS puissant et élégant destiné aux créatifs pour construire et partager leur portfolio d’une part et également un outil qui permet de suivre l’activité de portfolios que l’on a décidé de suivre. C’est un mix entre un CMS pur et un service comme Tumblr qui fonctionne de la même manière. Pas mal de points communs mais plus puissant en terme de customisation et de navigation. Des utilisateurs, il y en a déjà, dont le très intéressant Does it Float par exemple.

Ci dessous, l’accueil du portail Cargo Collective où vous pouvez suivre l’actu des portfolios que vous suivez, décrouvrir de nouveaux CargoSites.

Cargo Collective

Voici ci-dessous, La partie settings de votre Dashboard une fois votre compte créé. (J’ai fait 3 captures du frame droit du dashboard que j’ai disposées en colonnes). Vous pouvez définir la page que vous souhaitez en page d’accueil, ajouter une favicon, définir une image pour le header, etc. Vous pouvez sélectionner des gabarits prédéfinis dont vous pouvez retoucher le CSS à volonté et vous avez enfin la possibilité d’ajouter des morceaux de html spécifiques (Scripts, Tags analytics, etc.)

Cargo Collective

Ci-dessous, la partie création de page. Cette partie est accessible depuis votre accueil Dashboard ou la liste des pages existantes est présente, un clic et vous arrivez sur cette fonction de création de page/post. Vous définissez, pour une page, son contenu et sa mise en page avec des fonctionnalités insérables telles que slide show entre autre. Vous pouvez ensuite associer un thumbnail à votre projet (pour les mises en avant), un titre, une date, des tags et une couleur de fond. Et voila.

Cargo Collective

Beaucoup de choses sont donc possibles sous Cargo qui donne la main potentiellement sur la mise en page et les fonctionnalités sans pour autant rendre l’outil compliqué. Il est complètement accessible à quelqu’un qui n’y connait que chi en code. Complètement dans la lignée d’un Tumblr, à surveiller. C’est utilisable comme portfolio mais également comme alternative aux blogs pour les passionnés de photos ou d’illustration, de création en général, la finalité est le partage et la diffusion, donc, le champ est libre.

Ci-dessous, un exemple de portfolio, celui de Nuinosis à voir ici.
D’autres à découvrir comme But Does it Float, Sara the Cupcake, ou encore les sélections de portfolio faites par cargo, ici

Cargo Collective

art, Design, Ergonomie, Interfaces, Services, User experience

Tout pour les yeux

tply
Un petit Zoom sur Tout pour les yeux aka tply. Un site qui m’a plu pour trois raisons :

  • Présente le meilleur des expos de la scène montante de l’illustration, du street art, de la photographie et des arts numériques, et ça, c’est bien.
  • Le site est dans une structure proportionnelle en colonne, un format ajustable en fonction de la dimension de la fenêtre de votre navigateur. Autant de colonnes que le permet la largeur de la fenêtre. La mise en forme est voisine de  sites comme D&Department, un site japonais que j’aime beaucoup ou encore EnjoyThin.gs, site des gens qui aiment les choses.
    Cette structure minimaliste est très agréable à parcourir, très proche de la une d’un quotidien. Ca me rappelle aussi la version expérimentale du NYTimes, l’article skimmer qui est très proche mais va plus loin puisque configurable à volonté.
  • J’aime bien le logo & sa typo (merci à Joaquim pour cette version)

tply
Ci-dessous, une capture de D&Department, le top de la mise en page différente, sexy et néanmoins intuitive.
tply

Blog, Design, E-commerce, Interfaces, Multicanal, Services, User experience, Video

Archiduchesse, king of the chaussette, on air

Archiduchesse - chaussettes colorées made in France

Patrice vient de lancer Archiduchesse, yay ! Je m’y suis collé trop tard, moi qui voulait du orange et du vert pomme.. Pfff, 5 heures après le lancement, déjà dévalisé sur ces 2 tons, success. Pas grave, plein de couleurs de chaussettes façon Panton, 30 au total pour le lancement dans un coton égyptien quali teinté-tissé en France. Bon démarrage à toi Patrice ! Et félicitations pour le site, j’aime beaucoup la home, claire, explicite et immédiate. Efficace, simple et funky, c’est bon.

Archiduchesse - chaussettes colorées made in France
Archiduchesse - chaussettes colorées made in France
Archiduchesse - chaussettes colorées made in France
Archiduchesse - chaussettes colorées made in France

Blog, Rss, Services

Pourquoi je suis passé sous Feedly

feedly
J’ai découvert Feedly grâce à certains d’entre vous qui l’utilisent, repéré dans les affluents de imazine. Ca fait quelques semaines depuis que j’ai adopté l’outil et qu’il a remplacé Netvibes que j’utilisais maintenant depuis son lancement. Je trouve que Feedly apporte une réelle valeur ajoutée par rapport à tous les agrégateurs que j’ai pu tester ou encore « innovations » de Netvibes depuis son lancement auxquelles je n’ai pas forcément trouvé un intérêt.

Pour résumer en quelques mots, Feedly est une extension Firefox qui booste l’expérience de l’agrégateur en ligne qu’il propose par ailleurs. L’extension permet une gestion puissante des flux et une grande simplicité de lecture + gestion des abonnements. C’est en outre un système ouvert qui facilite simplement la découverte de nouveau blog et de ne pas évoluer dans un cercle fermé.

feedly

Ce que j’apprécie chez Feedly

  • Importation des OPML de Netvibes et de IGoogle. Possible donc d’avoir un Feedly opérationnel en 2 minutes.
  • Plusieurs types de mise en page possibles (Magazine, Lignes, billets ouverts, etc..). Pour ma part, je reste en mode magazine qui permet d’avoir un coup d’oeil rapide à l’ensemble des posts.
  • Présence des commentaires des blogs dans le flux
  • Organisation de l’ordre des flux en fonction des sources les plus consultées
  • Présence de visuels des posts (vignettes) qui facilitent la nav
  • Navigation, ouverture, fermeture des billets, actions très ergonomiques, très bien vu
  • Fonction découverte : Feedly se veut social et propose de voter et de promouvoir un article auprès de ses contacts. Intéressant puisque l’on peut aussi visualiser ceux qui ont promu un article (en dehors de ses propres contacts), aller sur leur profil et décourir ainsi de nouvelles sources
  • Fonctions à valeur ajoutée : Annoter un post, lire plus tard, partager sous Twitter ou sur son Tumblr, prévisualiser l’article au sein de Feedly dans un div, copier le lien dans le presse papier, etc… C’est focalisé sur l’essentiel sans perturber la navigation.
  • Rapide
  • L’équipe travaille sur un SDK qui permettra d’intégrer sa propre publicité dans l’agrégateur du visiteur, bien vu.
  • Des API permettent de personnaliser l’expérience de l’utilisateur directement dans son feedly.
  • Possibilité d’appliquer la couche sémantique d’information d’open Calais et ainsi étendre l’intérêt d’un article

Les moins de Feedly

  • Ne permet pas une vision d’ensemble des posts et nouveaux posts comme Netvibes d’un coup d’oeil. Il faut s’habituer à un autre mode de nav, mais il faut se remettre en question ;)
  • La fonction Tumblr est mal foutue, on ne peut que poser un lien.
  • Pas de possibilité de changer le nom des onglets (la loose)
  • Ca déconne encore un peu de temps en temps au niveau chargement des flux.

feedly
Vraiment différenciant, amène un vrai plus au niveau utilisateur et autre avantage, les nouvelles fonctionnalités viennent compléter l’expérience régulièrement. Je vois notamment la possibilité pour le blogueur de mieux maitriser son flux, l’affichage de son contenu et ce qu’il veut y faire figurer en complément.

Services

Donkiz, la recherche immobilière Asap

donkiz - recherche immobilière
donkiz - recherche immobilière

Donkiz est un moteur de recherche immobilière focalisé sur la pertinence du résultat. Ce Google like de l’immobilier vous permet de faire une recherche sur un bien : Appartement, maison… mais aussi bureau, entrepôt, vacances, terrain, prestige, garage, parking, fond de commerce… de façon localisé et expéditive.

La recherche vous ramène un large résultat que vous avez alors la possibilité d’affiner grâce à de nombreux critères : budget, surface, terrain, Chambre, pièces, location ou encore catégorie principale (Appart, maison, etc.).

Le tout est minimaliste, orienté résultat qualitatif dans un emballage ergonomique efficace. Simple et direct. Les données sont organisées grâce au moteur d’intelligence artificielle dont Sightup a déjà fait bon usage chez des grands noms de l’internet international.

Bravo à Franck et son équipe pour ce très beau moteur de rercherche qui n’a a oublié d’être utile.

A tester !

Bloc Note, Services

Noms de domaine : les bons outils

trouver un nom de domaine

Pas facile de trouver un bon nom de domaine. Ca bouchonne sévère. JohnTp nous propose un post avec quelques outils très intéressants à bookmarker d’urgence. Je m’empresse de reprendre ses trouvailles avec un peu d’adaptation et vais tenter d’y ajouter quelques outils français.

trouver un nom de domaine

Instant Domain Search
Check la dispo des .com, .net et .org en dynamique.

AJAXWhois
Pareil mais sur plus d’extensions (.us et .ca en plus)

Domjax
Super outil qui check pour vous les noms de domaine pris et donne toute sorte d’informations contextuelles par domaine. Du type Page Rank des sites, rapport de vitesse ou encore le lien vers les archives.

DomainsBot
Check sur les domaines internationaux + outil de suggestion autour du mot désiré.

PCNames
Idem mais super rapide, Merci Franck pour l’info (Edité)

Nameboy
Outil de suggestion simple de noms de domaine avec association de syllabes.

MakeWords
Un outil avancé pour construire des mots en plusieurs langues, pas mal.

Dyyo
L’outil pour trouver son domaine en 4 lettres. Sympa si vous aimez les consonnes. Permet de guetter les 4 lettres qui se libèrent.

5Letter
Le top, possible de trouver des vrais mots en 5 lettres. Vous saisissez les 3 premières lettres et vous avez tous les noms dispos.

Psychic Whois
Petite ajout ici avec un outil Whois classique qui propose une autocomplétion dynamique des saisies.

Keyword suggestion tool
Un petit ajout perso d’un outil de suggestion de mot-clefs, pour dériver un peu in english.

Domain Hack
Un autre outil de suggestion déniché à l’instant & plutôt malin.
Pour vous donner des idées à la del.icio.us like.

Bust a Name
Ajouté grâce à Olivier, Bust a name permet de composer des dns avec des mot-clefs à la volée et d’ajouter des mot-clefs complémentaires grâce à un outil de suggestion contextuel. Top puissant, merci pour le lien! (Edité)

DNS Stuff
Un ajout très utile d’Astro avec ce service qui permet de « tester si votre DNS et votre MX (mail) sont correctement configurés » dixit. Merci ! (Edité)

Netcraft
Un autre ajout utile d’Astro, « Permet de connaître quelques infos comme la version d’Apache qui tourne sur votre machine ou l’historique d’”uptime” de votre serveur. » Dixit également. Merci encore ! (Edité)

trouver un nom de domaine

Domain Mix
6 champs pour composer des mots jusque 6 syllabes. Le moteur vous suggère les noms de domaine dispo sur 9 extensions dont le .eu et le .fr. Top.

Trouver un nom
Un générateur de nom au top. Pour les noms de marque, de ce que vous voulez ou noms de domaine. A bookmarker

Outil mot-clefs Overture
Le vieil outil overture efficace pour voir la pertinence d’un mot clef. Idem chez Miva

trouver un nom de domaine

Asia Registry
N’oubliez pas la Chine et les autres pays asiatiques. Il y a EuroDns dans le même genre pour booker toutes extensions.

Sécuriser les noms de domaine en .tv
C’est par la et c’est $24.95, donc pas trop cher.

Blog, Personnalisation, Services, User experience

Nomao : localiser ses lieux préférés et les partager

nomao

J’ai rencontré le très symathique Julien Romanetto il y a environ 1 mois lors de l’avant dernière soirée festive des entreprenautes associés. Julien est le co-fondateur de OverBlog & son actuel DG. L’équipe a travaillé récemment sur un nouveau projet sorti en prod depuis quelques semaine : Nomao.

nomao

Nomao est un service communautaire visant à créer dans son interface des lieux et à les localiser précisément via un mashup Google Map forty bien mené m’est avis. Ces lieux préférés peuvent être communs à d’autres utilisateurs de la communauté par essence et les lieux sont reliés entre eux par un système de tags qui permet une navigation transverse ayant pour objectif la découverte de nouveaux lieux succeptibles de vous plaire. Voila donc le but.

nomao

Chaque utilisateur bénéficie de sa page perso avec ses lieux favoris listés sur carte et dans la page. Chaque utilisateur a également un genre de karma communautaire, synthèse de qualité, activité, popularité qui le situe dans cet univers qu’est Nomao.
Il est possible de créer un widget sur mesure pour votre blog pour ainsi partager vos endroits préférés. Pas mal fait.

nomao

La partie admin espace perso est une réussite, c’est facile, ergonomique, simple. Techniquement, c’est nickel et bien fini. Par contre, je suis un peu déçu par la partie communautaire qui est finalement réduite et par la partie découverte de lieux qui n’est pas intuitive. On pourrait s’attendre à une home invitant à chercher un lieu, un type de lieu ou une carte à parcourir en drag’n drop mais non, rien. Dommage. On peut entrer par perso et lieux au top dans la communauté mais c’est tout.

La navigation se révèle seulement une fois que l’on est sur une fiche lieu ou quand on navigue sur la carte depuis une page lieu. Globalement, Nomao est une super idée bien menée mais il y a un truc qui ne va pas dommage. Je ne doute pas que ça évolue prochainement, tout est la pour que ça cartonne.

Interfaces, Services, Softs, User experience

Acroflip, Du PDF à feuilleter en ligne illustré par l'exemple

acroflip pdf to catalogue

acroflip pdf to catalogue

Découvert chez Accessoweb, Acroflip est une appli online qui vous permet, en 3 clics, de produire et héberger votre document feuilletable en ligne, du genre click & page.

J’ai fait le test en soumettant l’Ipod Book 3.0 dans Acroflip et le resultat est très intéressant, vous pouvez y jeter un oeil ici.
acroflip pdf to catalogue

acroflip pdf to catalogue

A noter que les liens existants sont conservés sur les zones concernées du PDF. Il est également possible de revenir sur le doc page à page grâce à un éditeur intégré pour les ré-ordonner, les redimensionner. Et pour finir des stats de consultation de vos pages. Vraiment top ce service, très utile, la pertinence du feuilletage en ligne n’étant plus à démontrer.

E-commerce, Services, User experience

Spoonkey, clef du e-commerce

spoonkey

Spoonkey vient de rentrer en beta test ouvert et est déjà utilisable sur quelques sites. Le service vous propose une clef unique qui vous permettra de vous identifier sur des sites de e-commerce sans avoir à saisir de nouveau votre formulaire. Un genre de Open ID simple et sympa qui vous fait gagner du temps et vous simplifie le web.

spoonkey
spoonkey

J’ai pu rencontrer Michael Cru, le fondateur de Spoonkey, lors de la convention e-commerce et pu voir par extension sa demo du service. Résultat très convainquant. Vous pouvez aller jeter un oeil à la demo de Spoonkey sur le site directement.

Testable ensuite sur le site de Julien Lemarchand, Saveur Bière pour les amateurs — et j’en connais :D
Bientôt en place sur d’autres sites. Le service est bien foutu, pratique et le formulaire de Spoonkey est simple et soigné, un modèle du genre.

E-commerce, Personnalisation, Services

Make your Monster, du sur mesure dans le e-commerce

fao-schwarz-monster
Pour les designers en herbe, Fao Schwartz propose de réaliser pour de vrai un monstre sur mesure, et oui Madame.
Un dessin de monstre réalisé par votre enfant, tout droit sorti de son imagination et crayonné sur un gabarit spécifique, vous l’envoyez, il est mis en forme, découpé, cousu et expédié pour 249 USD, en 2 semaines de délais.

make-your-monster

Du e-commerce sur mesure bien senti sur un créneau original, FAO Schwarz n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai puisque la boutique propose déjà des services de la même famille (services qui ne vont pas aussi loin au niveau personnalisation) :
The Doll Factory (pas forcément du meilleurs goût)
Become a Fashion Designer
Tutu Couture by FAO Schwarz
Votre poussette Mac Laren sur mesure : interface en Flash de personnalisation simple et efficace.

Je me demande si de tels services peuvent correctement fonctionner online. Intéressant ici chez FAO Schwartz évoluant sur un positionnement haut de gamme et qui peut se permettre ce genre de tarifs. Fao utilise ici la caution d’un fabricant de peluche US qui bénéficie d’une renommée nationale et crédibilise l’offre, nous sommes donc dans le domaine de l’artisanat.

make-your-monster

Etoys , (un autre grand du jouet online US), avait tenté ce genre d’expérience avec la possibilité de créer une poupée sur mesure, une poupée qui ressemble à l’enfant destinataire. Ils ont stoppé l’exépérience qui n’a pas du être transcendante d’un point de vue commercial. Pas suffisamment de valeur affective sur leur offre, pas assez de personnalisation.
La personnalisation online aujourd’hui se cantonne logiquement surtout au milieu numérique sur le Net avec de beaux exemples comme Spreadshirt, Prickie ou encore BlauGallery. Ici, l’utilisateur créé une oeuvre, la transmet, on lui rend sur un support physique : toile, t-shirt, badge. Nous ne sommes pas complètement dans le sur-mesure, la création est encore de notre côté.

Le sur-mesure online/personnalisation (dans certains domaines), comme dans le cas de Make Your Monster a toute latitude à fonctionner puisque le savoir-faire, la réputation d’un artisan peuvent aisément traverser les frontières et il a, de fait, une zone de chalandise extrêmement large, quasi mondiale. Son savoir-faire justifie une tarification en conséquence et les frais de port deviennent de fait secondaires…
Le sur-mesure one to one a une belle place online pour ces artisans interactifs.

Blog, Services, User experience

Technorati, un nouvel habillage graphique


Je viens d’ouvrir Technorati pour découvrirun nouvel habillage que je trouve esthétiquement très réussi. J’aime bien l’idée des tags qui défilent sur la Home, donne l’idée des news qui tombent en permanence, ça ajoute quelquechose. Allez vite jeter un oeil !

Au premier coup d’oeil, on retrouve les mêmes fonctionnalités, sensiblement le même zoning, l’ergonomie n’est donc pas déroutante, c’est quasiment la même chose. Design efficace et très sympa, réussi.

E-commerce, Services, User experience

browse the matrix

My-Wardrobe.com vend la mode, une mode féminine qui va des vêtements aux accessoires en passant par les chaussures. Nous sommes ici typiquement dans le domaine de l’achat d’impulsion et My-Wardrobe propose à ses visiteuses bien des modes de surf pour l’inciter à passer commande.
 
On peut shopper par designer, par catégorie (chaussure, vêtements, accessoires, …) ou encore par nouveautés mais il y a une fonction qui sort du lot et qui est particulièrement efficace, c’est la fonction Browse.

La capture ci-dessus synthétise l’intérêt de Browse.
Avec cette fonction, on a accès à une page proposant une sélection de produits sous forme de miniatures un peu éparpillées, ces miniatures proposent 3 fonctions :

  • Un mouse over sur la miniature affiche l’image zoomée sur la droite
  • Un clic sur la loupe ouvre la fiche produit
  • Un clic sur l’icone View permet de recharger une sélection de produits similaires à celui que l’on a cliqué, similaire dans le look, la forme, la texture ou la couleur.

Excellente navigation transversale qui apporte une grande valeur ajoutée et permet de trouver des produits que l’on n’aurait jamais découvert autrement. La catégorisation des produits va ici plus loin que la segmentation et que les tags classiques, on est ici sur un mode de surf intuitif proche de celui de like.com (cf post ici). 
 

C’est la société Britanique Pixta qui est derrière cette solution de navigation visuelle et intuitive. Pixta stipule que seulement 10% d’un catalogue online est accessible et que le rôle de leur moteur est de rendre accessible les 90% restant. Même si la proportion reste bien exagérée de mon point de vue, leur objectif est clairement le bon, il faut rendre les produits les plus visibles, les plus accessibles possible, My-Wardrobe y arrive très bien sur son site.

E-commerce, Services, User experience

Emob alive !

emob

Ca y est, les images parlent d’elles mêmes, ça surfe sur Emob.
Tutoriaux videos avec positionnement tarifaire intelligent. Je vais charger un tutorial pour connaître un peu mieux le style. En tout cas, niveau design et ergo, j’aime beaucoup, du style et du talent avec une simplicité qui me plait bien.
Belle aventure en tout cas, belle mise en prod après deux ans de travail, le résultat est superbe. Félicitation à toute l’équipe !
A lire, le post de Nicolas sur la naissance de ce baby de 22 Go, très sympa. Pour avoir vécu des mises en prod après de longues période de travail (pas aussi long), je perçois ce qu’ils doivent ressentir.

emob

Services, Shopbots, User experience

Tripbase : tatouillage de voyage


 
Tripbase est un joli mashup vous proposant de trouver votre prochaine destination de voyage en fonction de vos goûts. 5 critères au départ, 5 choses qui vous attirent ou vous répulsent dans un voyage : NightClubbing, Dîners, Shopping, Nature ou encore centres d’intérêt culturels. Vous réglez l’importance que chacun de ces points a pour vous, cf ci-dessous, et vous lancez la moulinette en cliquant le bouton bleu.

Les résultats de votre requêtes s’affichent en liste des villes les plus en phases avec vos attentes. Vous pouvez maintenant affiner votre recherche en modifiant les critères de départ et avez maintenant accès à d’autres critères en vue de planifier votre voyage, date de départ, temps, saison touristique, continent, etc…
 
Chaque ville est clicable et vous avez accès à une fiche ville synthétique condensant les points clefs d’aide à la décision dans ce type de réflexion (Temps, saison, coût de la vie, centres d’intérêt, photos…) et des liens vers des guides connus (LonelyPlanet, etc…). Les données viennent de Travel Wiki, les photos de Flickr, etc…

Très intuitif et bonne ergonomie, ce qui pêche un peu, c’est comme toujours sur les services qui démarrent, c’est le contenu qui manque un peu de largeur et de profondeur. Mais ici, bon potentiel globalement, c’est utile.

Blog, Buzz, Services, Webmarketing

Badiliz

balidiz

Badiliz, c’est le 1er site de petites annonces ciblé 100% femmes. Vous avez, enfin vous les femmes, la possibilité de déposer une annonce gratuitement & en quelques clics ou de consulter des annonces de vente, d’achat, de proposition de services, yep mais pas seulement puisqu’il y a également des articles proposés par la communauté. La déco, les enfants, le multimedia, la mode…

balidiz

Le service est proposé par 3 femmes : Cécile Moulard, Isabelle Bordry et la célèbre Orianne Garcia, une brune, une blonde & une rousse. Lancé il y a peu de temps, le site ne bénéficie pas de communication ou de RP particulières pour le lancement mais plutôt d’un buzz « silencieux » au travers de mails ciblés sur des femmes internautes &/ou blogueuses, des mails bien sentis & personnalisés signés Orianne Garcia qui ont toute lattitude à créer de la légitimité autour de Badiliz.
A voir si le bouche à oreille prend bien & si l’adhésion au service se concrétise. Le concept est très sioux en tout cas.

Services, User experience

Trivop – topo video before you go

trivop
Trivop : le premier guide d’hotels en video, c’est marqué dessus.
Un joli petit mashup bien pensé dont le but est de vous aider à jeter un oeil attentif sur l’hôtel de vos rêves en video et ce, dans son environnement Svp.
Un google map en point d’entrée, un zoom sur votre destination avec la possibilité de recadrer votre choix par : Pays, Ville, Quartier, Classe, Prix, Tri.
Chaque hôtel est repéré par une balise qui, cliquée, ouvre in situ la fiche hôtel avec donc une video (celle du guide ou celles des contributeurs) et un lien local sur les conseils de TripAdvisor.
En version beta avec donc très peu de contenu. Toute la difficulté étant d’arriver à émerger maintenant. Pas mal.
trivop
Via TV Nomics

E-commerce, Services, User experience

E-questionnaire

Découvert lors d’un court benchmark sur les questionnaires administrables hébergés, E-questionnaire est une solution très élégante qui répond aux besoins courants (du moins les notres) de façon très ergonomique, le tout avec un design élégant & efficace. J’ai été séduit immédiatement par l’outil.

e-questionnaire

Vous pouvez essayer, un questionnaire test administrable à 15 personnes peut être créé sans limitation de l’outil, c’est par ici pour créer un compte. Le process est classique, on crée une enquête, des pages et ensuite par page, on décide des questions qui seront ouvertes, fermées, à choix multiples, liées, etc… Le champs des possibles est large et ce qui est étonnant, c’est l’intuitivité de l’interface puisqu’il suffit de quesques minutes pour créer un questionnaire sans aucune consulation de l’aide. C’est simple et ergonomique. Les outils de ‘promotion’ du questionnaire ne sont pas en reste avec une gestion de base de contacts et une interface de mailing personnalisables. Les statistiques sont du même niveau, pros, complètes et esthétiques.
Bravo à Pascal Liébart et à son équipe pour la réalisation.
Je vous conseille d’aller jeter un oeil, on a toujours besoin de ce type d’outil dans l’e-commerce & la solution hébergée me semble être une bonne option.

e-questionnaire

L’enquête en ligne est un outil qui va nous servir, dans le cas présent, à étayer certaines hypothèses relatives à l’optimisation de l’ergonomie de king-jouet.com, un outil qui vient complèter des tests utilisateurs et focus group que nous menons en parallèle avec Olivier Marx de Altics & son équipe, Olivier avec qui nous avons déjà travaillé.

E-commerce, Mac, Services, Softs, User experience

Test Iphoto : Picture Books

A la découverte du Mac avec Iphoto dernièrement, Iphoto qui m’a permis de composer des livres (ou albums) directement sur le Mac et de les faire imprimer en quelques clics. Le même genre de service est proposé en ligne par des MyPix ou Photoways par exemple mais leurs applications en ligne sont un peu fastidieuses à utiliser, pas top convivial et d’autre part, les templates ne me font pas tripper d’un point de vue design. Bref.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Iphoto est un gestionnaire de photos sous Mac du type Picasa avec des fonctionnalités assez similaires. (peut être un peu moins puissant que Picasa, moins efficace). La fonction intégrée de création de books et albums ou calendriers est remarquable de simplicité en revanche.
iphoto Les étapes de création du book résumées très vite :
- Sélection des photos qui vont composer l’album (on sélectionne à la souris ou drag’n drop)
- Cliquer sur création d’album, de book (on arrive dans l’interface dont figure ci-dessus une capture)
- Choisir un format d’album
- Choisir un modèle (très beaux templates sobres)
- Composer son album en faisant un drag’n drop des photos dans les emplacements prévus, on peut ajouter des commentaires aux endroit prévus.
- La taille des photos, l’emplacement, les commentaires sont paramétrables dans la limite du modèle choisi afin que le style reste cohérent. C’est extrêmement bien pensé et simple d’utilisation.
- ça y est, votre album est créé.

Les étapes de l’achat résumées aussi très vite :
- vous cliquez sur le bouton acheter
(vous avez saisi auparavant les paramètres de votre compte Apple).
- Vous voyez un récap ou vous réglez les paramètres : quantité, adresse de livraison…
- Vous cliquez sur Acheter et c’est tout, c’est de l’achat OneClick, mortel.

Et quand on reçoit les books, c’est comment ?
- Testé sur 2 Books, environ 18€ l’un, cf photo ci-dessous.
- Reçu en 10 jours.
- Conditionnement à la Apple, nickel, sobre.
- Réalisé en Hollande.
- Impression numérique, sur papier de qualité.
- Qualité Ok sur l’un des books, trop sombre sur l’autre.
- Les applats de noirs sont un peu rayés mais ça reste correct.
- On va rééditer, le rendu global est très quali.

iphoto Les applications de bureau ont encore de beaux jours devant elles quand on considère l’exemple d’Iphoto. Aujourd’hui, cela se cantonne surtout au développement pur, ainsi Picasa offre depuis son appli ou depuis Picasaweb la possibilité de développer des photos très simplement chez de nombreux prestataires. Iphoto est assez évolué de ce point de vue, on peut créer des albums entiers et les faire imprimer en quelques clics.

Dans le domaine du développement photo & de la création d’albums ou books, il semble primordial que l’acte d’achat soit intimement lié au à la gestion même des photos sur la machine du client. Dans le cas d’Apple, c’est assez limite puisque l’on n’a pas le choix du prestataire pour la réalisation des books, on est un peu captif comme on l’est pour l’Ipod & l’achat dans Itunes ; de ce point de vue, c’est assez désagréable mais ça n’en demeure pas moins confortable à l’usage, c’est extrêmement simple et accessible.  L’expérience utilisateur est encore une fois primordiale et passe avant toute chose, une solution intégrée qui propose toutes les étapes sans manipulation parasite ou changement d’appli est convainquante et fait oublier le côté captif évoqué ci-dessus.

E-commerce, Services

cityssimo, c'est dans la boite


J’ai déja eu l’occasion de parler de Cityssimo lors du lancement du projet par la Poste et sur un billet qui concernait les investissements de la Poste dans la modernisation des services et des moyens de production.

Le principe résumé si vous ne le connaissez pas :
C’est un système de retrait colis en self service 24/24-7/7.
1.
Vous prenez un abonnement gratuit sur Cityssimo.fr
2. Vous passez une commande sur un site marchand partenaire et choisissez une livraison dans un Point Cityssimo, saisissez votre n° d’abonné.
C’est expédié en Colissimo Suivi.
3. Le colis est envoyé vers le point Cityssimo choisi.
4. Le facteur dépose votre colis dans un casier du point Cityssimo.
5. Vous recevez alors automatiquement un mail ou un SMS indiquant le N° de casier. Vous connaissez votre code d’accès au casier.
6. Vous avez 5 jours pour venir le chercher (24/24 – 7/7)
7. passé ce délais, il est mis en livraison à votre domicile puis mis à dispo au bureau de poste.

Un point Cityssimo peut être à côté d’un bureau de poste ou isolé. Il comprend généralement 80 à 90 casiers à l’exception du Cityssimo pilote de la Défense qui en dispose de 160. A noter que sur les services évoqués ci-dessus, certains ont été mis en place récemment. Le service est donc maintenant devenu très attractif, et surtout utile pour les cyber acheteurs.

Le point négatif principal était le nombre de points Cityssimo existants qui était très faible, limitant de facto l’intérêt. Paris est maintenant en voie d’être maillé plus complètement dès cette année avec 14 points au total. Des points à Lille & à Nantes existent déjà. Le déploiement régional se fera ensuite. Plus il y en aura mieux ce sera.
Un bémol cependant, les dimensions limites des colis acceptés sont de  43cmx34cmx65cm, ce que je trouve juste, surtout pour du jouet.


J’ai eu le plaisir de pouvoir échanger à ce sujet avec Jean-Louis Carrasco, Directeur des nouveaux service à la direction des colis Coliposte au sujet de Cityssimo.  J’ai perçu 3 points essentiels :

  • Cityssimo rentre dans un stratégie globale de modernisation pour la Poste (e-como en est un autre exemple) et vise à mieux répondre aux attentes des internautes actuelles & futures des internautes qui ne peuvent/veulent pas rester chez eux pour attendre leur colis.
    La Poste modernise son image et s’adapte à la demande.
  • La concurrence forte des points relais du type Kiala prend de plus en plus d’importance dans le e-commerce au regard de ces besoins des internautes qui évoluent. Je pense personnellement que la part de marché de Kiala a fait un grand bon en avant sur 2006.
    Cityssimo est un service plus efficace qu’un relais classique puisqu’on y a accès 24/24-7/7 et que les dimensions des colis acceptées vont au dela de ce qu’acceptent les réseaux de Relais.
    La Poste, après avoir hésité à ouvrir des points relais en journée, s’est positionnée intelligemment en faisant plus que ce qui existe déjà. Bien vu.
  • D’autre part, le marché de l’e-commerce continu sa forte progression et c’est certainement le levier de croissance principal de la Poste sur l’année 2006, il est donc stratégique pour eux de ne pas s’endormir et de ne pas laisser les points relais gagner trop de terrain. Il faut contrer le phénomène maintenant.

Le point Cityssimo est donc un enjeu important d’un point de vue concurrentiel pour la Poste et d’autre part, il l’est aussi en terme d’optimisation des coûts de transport, la solution est en effet moins onéreuse puisque c’est le dernier Km qui coûte le plus cher sur une livraison & qu’ici il est supprimé. La démocratisation de cette pratique permettra de réduire les coûts pour le client final, (du moins je l’espère).


Pour un marchand, c’est simple à mettre en place puisqu’il s’agit d’un forfait Colissimo suivi classique pour l’acheminement, l’adresse de livraison étant le point Cityssimo. Il y a le champ de saisie n° de client à ajouter  dans le formulaire de saisi de l’adresse de livraison et il faut l’indiquer sur l’étiquette d’expé. (du moins je suppose).
Je vais sans doute tester le service sur notre site dans la mesure où, maintenant, nos clients parisiens pourront avoir accès à des points de retrait Cityssimo en nombre suffisant pour que cela soit un réel confort. Je suis curieux de voir le développement national futur de cette solution prometteuse. A suivre !

E-commerce, Services

shoppez aux usa

 
Vous avez repéré des objets ? Des chaussures, des montres, des meubles, des gadgets, des consoles, des touts, des riens et tout ça aux USA dans des boutiques en ligne ? Mais voila, ils ne livrent pas à l’international ? Et ça vous énerve ? Hum ?

Pas de souci, International Checkout vous permet de commander aux USA et sert de relais sur place en assurant la re-livraison de votre colis vers des destinations internationales.

La/les commandes sont passées pour vous, éventuellement dans plusieurs boutiques en ligne, les colis sont réceptionnés, regroupés le cas échéant, reconditionnés et expédiés. Je n’ai pas fait de simulation tarifaire puisqu’il est propre aux produits commandés et à la destination finale, mais il est clair que cela ne doit pas être donné.
Une idée toute simple mais vraiment sympa.
Un petit cadeau de Noël inédit ?

-——- Edité ———
J’ai testé le service et tout s’est déroulé pour le mieux.
acheté avec Paypal un lecteur CD Hello Kitty pour une de mes filles.
Ca m’a permis par la même occasion de tester Etoys, le site de jouet américain qui est un de mes référents (forcément :)

hello kitty
——- Edité ———

Buzz, Services

inoveum : cv en ligne [Edité !]

Inoveum s’annonce comme un service de création de CV en ligne avec entre autre des fonctions de partage, de gestion de la confidentialité et d’export des CV sous différents formats (Mail, PDF, Word, RTF…).

Voir le site d'inoveum

Vous pouvez découvrir 3 captures d’écran sur le blog d’inoveum, captures d’écran qui vous donnent une idée du service, service qui semble assez prometteur d’ailleurs. Bien pensé, clair, intuitif et surtout le concept est vraiment intéressant. Cela permet aux personnes en recherche d’emploi d’avoir un ou plusieurs CV à jour tout le temps disponibles et modifiables en ligne.

3 captures d’écran pour la soif :
- espace personnel
- visualisation d’un CV
- outil d’édition CV

Le service va bientôt rentrer en beta et il reste encore 440 places à l’instant T, vous pouvez encore vous incrire. Pour vous inscrire à la beta d’inoveum, c’est par la.

[Edité]
J’ai échangé depuis le post avec Jérome Calot de Inoveum qui s’est prêté au jeu des questions / réponses.

Quel est l’objectif de Inoveum ?

L’objectif d’inoveum est de proposer à tous les demandeurs d’emploi (qu’ils soient au chômage, déjà en poste ou encore étudiants) un outil fiable et efficace de création de CV. Nous avons constaté qu’au-delà du contenu du CV, il pouvait exister une discrimination sur la forme. Lorsqu’un DRH passe en revue une pile de candidatures pour un poste, il va forcément mettre de côté les CV mal présentés, mal mis en forme, avec des fautes, etc. Notre volonté est vraiment de donner accès à tous à un service de construction de CV simple, clair et gratuit, qui permette la mise en valeur du fond en soignant également la forme.

Sur quel business model allez vous fonctionner ?

Notre business model ne s’appuye pas sur cette utilisation du service, mais sur une dimension B2B avec des fonctionnalités supplémentaires à valeur ajoutée. Il faut également voir Inoveum comme un projet plus global de modernisation des services emploi sur Internet ; la création de CV en est la première brique.

Pouvez vous nous parler un peu de l’équipe derrière l’entreprise ?

Le projet est né des réflexions de 2 étudiants ESSEC, Guillaume Limare et moi-même (Jérome Calot) ; nous nous sommes rapidement rendus compte des lacunes et des imperfections des acteurs actuels en France. Notre expérience d’utilisateurs et notre expertise Internet nous ont fortement aidés à mettre en oeuvre ce projet. Nous avons la chance aujourd’hui de bénéficier du soutien de l’ESSEC à travers son incubateur d’entreprises.
Nous travaillons en partenariat très étroit avec une agence Web sur les problématiques techniques et technologiques.

Et bien merci Jérôme d’avoir répondu à ces questions. et bravo pour cette création d’entreprise
Bon courage pour la dernière ligne droite et je serai ravi de tester la version beta qui sera donc en ligne d’ici 2 à 3 semaines.