Browsing Category

Search

E-commerce, Search, Webmarketing

Site fighter II

google trends vs alexa

De la folie cette semaine avec Google Trends pour Websites qui remet bien des choses en cause. Il va nous permettre de nous affranchir des polémiques éternelles sur la fiabilité d’Alexa et aussi de remettre en cause des panels onéreux tels que Netratings ou Comscore.
Beaucoup d’échanges cette semaine avec des gens du web et force est de constater que les chiffres sont relativement fiables. C’est un véritable arme cet outil, fabuleux, il apporte une vraie visibilité. On imagine que dans le temps, il va se fiabiliser mais il est d’ores et déjà incontournable. Encore une dépendance de Google.

Donc, sur sollicitation de mon ami François, j’y vais aussi de mon concours de quéquettes avec quelques sites deci-dela.
Laredoute.fr est plus fort que l’on ne croit par exemple, Amazon.com est largement au dessus du lot et nous, petits français, à la traine dans les Amazon du coin. Spartoo a chaussé les bonnes chaussures et a pris des longueurs d’avance sur Sarenza. Amazon US est bien devant les leaders de la grande distrib, pourtant des géants dans leur genre, etc…
On pourrait continuer longtemps ce petit jeu :)

google trends vs alexa
google trends vs alexa
google trends vs alexa
google trends vs alexa
google trends vs alexa

E-commerce, Interfaces, Search, User experience

Flasher sur des Converse

Converse flash catalogue

Communiquer, faire découvrir, tenter, Converse sait très bien le faire online et notamment avec son site allemand, Converse.de, qui est un petit bijou en flash. Pas un site de vente mais un site pour flanner, découvrir et comprendre la profondeur du catalogue.

Converse flash catalogue

Allez faire un tour dans la partie catalogue et vous allez retrouver cette grande étoile qui est le catalogue. Tout est alors affaire de zoom pour découvrir les produits. Possible également de passer dans un mode horizontal avec un menu paramétrique qui vous permet d’affiner votre recherche. On retrouve une navigation à la Reisenthel, un must dans le domaine.

Converse flash catalogue

Un avatar sympa vous explique la nav et est débrayable à tout moment s’il vous saoule ou si vous avez compris de suite le principe. L’avatar joue le rôle du vendeur et est parfaitement intégré dans la page, utile, ludique et bien communiquant, bon pour la marque.

Converse flash catalogue

A découvrir également le site US de Converse qui est, lui, marchand. Sans doute moins communiquant mais très bien pensé pour ce qui est d’arriver au produit en cliquant le moins possible. Très graphique, en full flash avec une orientation nette sur la simplicité de navigation. Une molette de contrôle vous emmène sur la section désirée et ensuite vous procédez par recadrage paramétrique pour aboutir à votre sélection idéale.
Converse acheter en ligne

C’est de l’efficace.
Sur une marque comme converse, un fabricant qui communique sur les produits et sa marque en même temps qu’il vend, le Flash prend tout son sens. On est dans l’impression, et cela prédomine sur l’expérience d’achat et des effets négatifs du flash (comme le référencement naturel par ex). C’est une prise de partie qui me plait bien ici. Un risque c’est clair mais, sur la partie marchande US, le site est bien mené et l’expérience d’achat est vraiment très agréable, il y a matière à craquer.

Converse design your own shoes

A tester également, le e-commerce sur mesure avec la possibilité de créer sa propre paire de Converse, toujours sur le site US.

E-commerce, King Jouet, Search, Shopbots, User experience

e-commerce & futur

Alain Steinman du JDN m’a demandé de faire une petite tribune sur une vision du e-commerce dans le futur. J’ai donc essayé de faire un petit post sur le sujet en me focalisant sur les évolutions potentielles des moteurs des sites marchands et sur les catalogues interactifs et autres interfaces qui boostent le plaisir du surf. C’est en ligne sur le JDN ici mais je le poste ici aussi du coup, vu que c’est moi qui l’ai écrite, hein.

 

So,

A l’heure où la hype est au Web 2.0, quand on regarde le shopping en ligne en France, on a parfois l’impression que nos bons vieux sites marchands sont restés bloqués dans un état 1.0.

Le site web 2.0, dans sa définition la plus courante, est focalisé sur les utilisateurs, il cherche à tout prix à leur amener la meilleure expérience de navigation, un service utile, simple et addictif. Le site marchand 1.0 lui, s’est attardé sur des contraintes techniques, sur le respect d’un standard de navigation et la mise en place d’une segmentation produit hiérarchisée, ce qui fait qu’au final, il a un peu oublié ses propres clients.

Pour moi, le futur des sites marchands est dans l’amélioration de l’expérience utilisateur justement, dans le confort, le plaisir et la simplicité d’utilisation que nous serons capables d’apporter à nos clients. Les fonctions de recherche intelligentes ou les catalogues interactifs sont de bons exemples de ces fonctions du futur, un futur pas si lointain d’ailleurs.

Je cherche donc je trouve

L’influence de Google sur l’approche que chacun a du web est incroyable, la façon de naviguer sur les sites en est changée et il en va de même sur les sites de e-commerce. Je veux quelque chose, je le formule, je clique, je trouve… Les notions d’intelligence artificielle, de pertinence des réponses, de temps réel sont du reste des acquis pour les internautes, leur niveau d’exigence est devenu élevé.

Dans ce contexte, le moteur de recherche d’un site marchand doit devenir le vendeur du site, le reflet du conseil d’un spécialiste, comprendre les attentes de son visiteur, les interpréter et lui amener ce qu’il désire : un produit précis, un type de produit, une idée cadeau pour une personne précise, dans un budget précis. Le moteur n’a donc d’autre choix que de gagner en intelligence et d’aller plus loin que la simple requête Sql.

Actuellement, la fonction de recherche sur certains sites marchands ou les guides shopping propose des recadrages paramétriques contextuels. Je pars d’un résultat le plus large et je recadre en fonction de mes critères de choix (gamme, prix, marque… ou encore par couleur ou forme comme le propose like.com) : c’est la fonction conseil. Cette tendance, née des guides shopping, avec de très bons exemples comme Twenga ou Doorone, se propage maintenant sur de plus en plus de sites marchands et c’est plutôt une bonne nouvelle.

Nous avons nous-mêmes mis en place ces fonctions de recherche paramétriques sur king-jouet.com en 2006 avec notre partenaire Antidot. Les résultats sont très probants avec plus d’un tiers des visiteurs qui utilisent notre moteur pour trouver des jouets, des visiteurs qui s’en déclarent 100% satisfaits (source: tests utilisateurs + enquête en ligne).


J’imagine maintenant la prochaine étape où le moteur, (et par extension le site), apprend en temps réel de ses internautes et de leur comportement. Les résultats de recherche vont s’adapter en temps réel aux actions des visiteurs, aux typologies de recherche, à la navigation sur les résultats, aux goûts détectés, aux expériences d’achat passées. Le but étant de répondre au plus près, en temps réel, aux désirs exprimés ou latents du visiteur dans le but d’améliorer la transformation d’achat et de les fidéliser.

Le site doit s’adapter aux personnalités et faire preuve de « psychologie », l’intelligence artificielle et le CRM viennent ici au service de l’expérience utilisateur.

J’ai besoin de flâner sur le Net

Si la recherche et les conseils contextuels permettent de répondre à une grande partie des attentes des internautes, ils ne permettent pas de flâner, la navigation sur les sites marchands n’étant que rarement une expérience transcendante.

Le catalogue interactif est une piste intéressante dans ce domaine et les exemples se multiplient avec notamment la solution E.Print de Prestimedia, E.Print que nous utilisons sur king-jouet.com pour proposer nos catalogues papiers en version interactive depuis 3 ans.

Flâner en feuilletant ces catalogues, c’est plutôt agréable mais nous n’en sommes qu’au début puisque l’interactivité est somme toute encore assez limitée. Les expériences dans ce domaine se multiplient et nous emmènent sur le terrain d’une interactivité non seulement ludique mais aussi utile pour les internautes. La finalité de telles applications étant ici la clef du succès du reste, le beau ne suffit pas, il faut de l’utile, la moindre des choses pour les consommateurs ;)

Un exemple avec le site Allemand Otto qui propose une « Rich Desktop Application » réalisée sous WPF : une application qui propose d’assister à des défilés de mode en vidéo, de visualiser des ensembles, de choisir des vêtements et de les positionner sur un mannequin pour apprécier le rendu des coordonnés. On peut citer d’autres exemples non marchands du côté de Puma.com notamment et des magazines interactifs online qui donnent le ton comme le font Magwerk ou New Web Pick.

Plus récemment, l’arrivée du logiciel Apollo d’Adobe donne une bonne idée de futur de l’expérience online avec notamment cette démonstration bluffante d’une application réalisée pour eBay. Le catalogue interactif du futur pour un marchand permettra de faire le show sur son offre, de démontrer ses produits, de les valoriser dans des mises en scène avec de la vidéo, de l’animation, de l’interaction et surtout des interfaces intuitives qui vont permettre aux internautes de flâner et d’y prendre plaisir.
Cette expérience utilisateur enrichie à l’interactivité utile est également un point fidélisant pour les internautes, un des services périphériques qui permettront aux marchands de travailler l’affectif de leur enseigne.

Mais le futur est déjà là, le Web ne s’arrête jamais ;)

Search, Shopbots, Webmarketing

Froogle change de nom et devient Google Product Search

google product search

Google change le nom de Froogle qui devient tout simplement « Google Product Search« , plus simple, compréhensible par tout le monde et en phase avec le positionnement search, coeur de métier.

Etonnant que Froogle n’ai jamais percé & séduit malgré son intérêt mais il faut dire qu’il était assez austère et peu attractif. Pourtant gratuit pour les marchands et pertinent d’un point de vue résultats, il présentait/présente bien des avantages :
Vrai comparateur de prix – et pas positionneur de bon payeur :D
Fonctions de tri étendu (prix, relevance, réputation).
Recadrage par réputation du marchand.
Recadrages paramétriques : Prix, catégorie, marchand, note des marchands (réputation).

google product search

Si Google s’y acharne encore, c’est que les intérêts sont multiples avec entre autres :
Se faire une vraie place dans le marché des shopbots (ou guide shopping) et canaliser du trafic pour vendre du lien sponso aux marchands qui voudront se positionner sur un mot-clef. Le modèle de Google Product search n’est pas basé sur un coût au clic payé par le marchand. (le rêve).
Promouvoir le service Google Checkout et le populariser. Ici l’on a la possibilité bien positionnée de recadrer la recherche par ce critère et d’afficher uniquement les boutiques qui proposent Google Checkout.
google product search

Donc, rien de vraiment nouveau mais un repositionnement du produit pour un second envol et outre passer l’échec de Froogle qui n’a jamais séduit l’internaute. Est-ce que le service va être adopté par les consos ? Ce sera sans doute proportionnel à la promotion et à la contextualisation qu’en fera Google au sein de ses autres services, ce qu’il n’a pas vraiment fait pour Froogle.

google product search

Via Comparison Engines

Search, Video, Webmarketing

Nexidia : Pub contextuelle sur de la video

Voila une technologie prometteuse : l’analyse phonétique des vidéos & l’indexation des mot-clefs. La mise au point de cette techno par la société Nexidia permet d’ores & déjà deux applications :

1 – La pub contextuelle à côté d’une video en lecture.
Au fur & à mesure que vous regardez une video en ligne, la pub contextuelle, de type Google Adwords par exemple, se met à jour. On ne se base plus uniquement sur le titre mais sur le contenu de la video, percutant, pertinent.
A voir, la démo dans la première partie de la video ci-dessous.

texte video analyse pub contextuelle

2 – L’indexation automatique des videos pour chapitrage
Les videos sont analysées d’un point de vue phonétique et un chapitrage par mot-clefs est alors possible. Cela donne donc la possibilité de chercher dans une video, très très prometteur. Le site de la chaîne 11Alive.com utise cette techno, vous pouvez tester. Accessible sur la home de 11Alive, dans le cadre Video Now.

texte video analyse pub contextuelle

A voir ci-dessous une demo video du produit par Drew Lanham, président de Nexidia. Video réalisée par Robert Scoble.

E-commerce, Search, Shopbots, User experience

On a l'antidot !

 
La solution AFS@Store d’Antidot est en place sur king-jouet.com.
Cela fait un petit moment en fait que c’est en place mais les réglages ont été optimisés et des fonctionnalités ont été ajoutées depuis le lancement.
J’en avais parlé ici et ici concernant la réflexion de départ.

Pour un e-commerçant , il est capital de permettre aux visiteurs d’accéder aux produits qui l’intéresse et ce, vite et bien : la transformation s’en ressent et c’est fidélisant. J‘avais abordé le sujet.

Le moteur est un vendeur,
on lui pose une question, il doit répondre vite et bien et proposer contextuellement des fonctions de recadrage de l’offre en fonction des goûts ou des désirs des visiteurs, il a donc un rôle de conseil. Il oriente le visiteur, l’amène soit vers l’objet précis qu’il désirait ou vers des objets qu’il ne connaissait pas et qui répond à son attente. C’est donc ce que fait Antidot sur notre site.

Que permet Antidot à nos visiteurs :

– rechercher et retourner des résultats pertinents
– gérer le flou orthographique
– répondre ultra rapidement
– faire de la recherche multicritère – filtres paramétriques – très important
– Antidot fonctionne en mode ASP nous concernant et toutes la charge de la 
  recherche est déportée sur les serveurs d’Antidot. Cela allège la charge
  CPU des notres. Temps de réponses & dispo garantis contractuellement.
– avoir des résultats clairs et mis en page simplement (XML)
– appliquer ou enlever les filtres de recadrage (cf ci-dessous)
– et pas mal d’autres intérêts mais je ne peux pas tout dire :) 

Exemple de filtres applicables
aux résultats de recherche
 
On utilise également la fonction Kword d’Antidot qui permet de présenter au sein des résultats moteur standards des liens alternatifs (vous le positionnez ou vous voulez). Nous avons ainsi pris le parti d’ajouter des liens vitrines directement au coeur des résultats pour les recherches pour lesquelles nous avons une segmentation complète déjà en place. exemple ci-dessous.

Exemple de lien inséré
dans les résultats de recherche :
 
Pour tester le moteur, c’est par ici.

Ceux qui pratiquent le mieux ces méthodes de recherches paramétriques et ce depuis un bon moment, ce sont les comparateurs, ou shopbots, qui utilisent au mieux ces techniques et sont de très bons exemples à suivre pour les commerçants.


Twenga
ou encore Doorone font ça très bien notamment,
vraiment remarquables.

Search, Webmarketing

google co-op : ton google

 

 

 

 

Google lance Google Co-op, le moteur de recherche sur mesure et coopératif qui vous permet de chercher au sein de sites définis et de définir votre propre moteur. MSN et yahoo proposent déjà ce service nmais ici google va plus loin.

Comme toujours le service est très simple à mettre en oeuvre :
– On créé sa liste de site concernée par les requêtes.
– On peut injecter la liste directement avec un fichier OMPL ou autre.
– On défini le look des résultats avec intrégration de logos, couleurs, liens.
– On peut faire collaborer qui on souhaite (Co-Op).
– On peut faire  l’argent et intégrer ses propres adsenses dans les résultats.
– On peut récupérer le code pour insérer le moteur où on le souhaite.

C’est ici pour s’inscrire.
La home du moteur de test imazine est ici
A tester ci-dessous sur quelques blogs

Ca va faire un carton


Via

E-commerce, King Jouet, Search

antidot : moteur de king

Je réagis à un post de Daniel sur son choix de moteur de recherche pour annoncer que King-jouet.com est un des deux autres sites marchands à avoir choisi la solution de recherche d’Antidot.

 

La recherche sur un site marchand, c’est quelquechose de fondamental, j’avais proposé mon point de vue dans un post : moteur du e-commerce. J’étais au moment du post en cours de consultation de 3 solutions : Antidot, Exalead et Sinequa. Les 3 sont indéniablement très performantes mais le choix s’est arrêté sur Antidot

Antidot propose une solution qui me semble la plus adaptée à notre problématique e-commerce et qui va nous apporter de la pertinence dans les résultats bien sûr mais également sur la partie cross selling et qui aura même notamment des effets sur le référencement naturel.
J’en parlerai plus en détail quand l’intégration technique sera terminée.

E-commerce, Search, User experience, Webmarketing

Moteur du e-commerce

La recherche sur le Net, c’est un réflexe & ça va bientôt devenir inné d’ailleurs si ça continue…
C’est la porte d’entrée principale dans l’internet : j’ai quelque chose en tête -> où est-ce rangé dans ces milliards de page -> j’ai trouvé, merci Google.
Le réflexe de la recherche est donc ancré dans l’esprit de l’internaute qui va décliner ce réflexe sur tous les sites dont les sites de e-commerce.

Mais voila, la recherche sur les sites marchands n’a rien de googlesque, l’expérience est souvent décevante, les résultats retournés par les moteurs des sites étant très inégaux et binaires. Ce sont des requêtes de base de données basiques qui vont chercher le mot recherché par les visiteurs dans le libellé, le descriptif, etc… dans les champs existants avec une règle : je trouve / je ne trouve pas la séquence extacte. Donc pas de gestion de l’orthographe, des synonymes, pas de sémantique…
Il faut admettre que le résultat des recherches est en général pitoyable  et ne répond pas du tout à l’exigence des internautes habitués à de très bons résultats.

Il y a des alternatives « légères »:
Associer manuellement des Mot-clefs aux produits pour élargir le champ de recherche, jouer avec les synonymes et fautes d’orthographe dans ces mot clefs, travail sur les libellés par exemple dans le but d’améliorer la pertinence des réponses. Mais dès que l’on dépasse un certain nombre de réfs produits, ça devient ardu d’un point de vue humain, c’est beaucoup de travail et du reste ça ne fait pas non plus papa/maman.

Il y a les alternatives « lourdes » :
Installer parallèlement au site un moteur de recherche tiers adapté au e-commerce, pour que la recherche elle même devienne un réel moteur de transformation, pour que les visiteurs trouvent ce qui les intéressent le plus rapidement possible.
Ces alternatives se nomment (pour les plus connues en France) : Sinequa, Antidot et Exalead.

A quoi servent ces « moteurs de recherche clefs en main » :
Ils permettent d’une part, (je m’intéresse ici aux site de e-commerce), d’améliorer considérablement la pertinence des résultats suite à une requête d’un visiteur. Ici la réponse ne sera pas binaire mais prendra en compte de nombreux critères pour hiérachiser les réponses et être le plus proche possible de la demande. Les réponses parasites d’un moteur classique vont être écartées. Ajoutons à cela des outils (interprétation d’orthographe, interprétation phonétique (j’te kif tro), dicos de synonymes, lexiques métiers…) et le tour est joué. (je résume grandement, c’est une honte !, allez voir sur les sites des prestataires pour plus d’informations)

Fonctionnellement pour le marchand, ça donne quoi ?
La technologie mise à disposition du marchand va indexer toute sa base produit et l’organiser suivant ses propres règles. Le marchand va diriger les requêtes du champ de recherche de son site vers la technologie du moteur qui va renvoyer le résultat de cette requête sous la forme d’un flux XML. Flux XML qu’il est alors aisé de reconstruire dans une page de résultat puisqu’il contient toutes les informations nécessaires.

Le résultat de la requête c’est quoi ?
Ce sont des produits bien sûr mais aussi des catégories, des produits associés (cross-selling) et des fonctions d’affinage de résultats en fonction de critères produits.

Pour résumer, un résultat de recherche pertinent, c’est c’est un gain de temps pour le visiteur, du confort et de la fidélisation mais aussi de la transformation -> j’ai trouvé ce que je cherche. 
On s’oriente ici vers du conseil, de l’ouverture de catalogue contextuelle et du cross selling. C’est tout bénéfice pour le client et le marchand.
et pour l’éditeur du moteur accesoirement :)

Le réflexe de la recherche est bien réel depuis des années et le besoin de pertinence dans les résultats va croissant et nombre de sites vont venir à ces technologies de recherche plus abouties. on arrivera peut être un jour à ça.
Ce qui est étonnant d’ailleurs c’est qu’il y a peu de références e-commerce chez les 3 acteurs cités plus haut.

Une question d’ailleurs : est-ce que vous connaissez d’autres technologies de recherche adaptées aux sites marchands ?

Search, Shopbots, Webmarketing

Intelligence artificiellepour le moteur de Kelkoo avec SightUp

Kelkoo, leader européen des moteurs de shopping et filiale de Yahoo, a choisi la technologie de l’éditeur français Sight’Up suite à un benchmark et à un appel d’offres de plusieurs mois sur un panel mondial de moteurs de text-mining. Grâce à la technologie d’Intelligence Artificielle Taggis® de Sight’Up, Kelkoo se dote ainsi d’un système d’extraction de caractéristiques produits unique en Europe pour gérer quotidiennement plus de 100 millions de produits dans 10 pays et 9 langues.

sightup kelkoo intelligence artificielle

J’ai suivi la mise en place de ce nouvel outil stratégique avec beaucoup d’intérêt. SightUp est l’un de nos partenaires et ami avec qui nous avons réalisé beaucoup de belles choses depuis 4 ans. Notamment la mise en place de MailRelation qui est notre outil d’analyse et de traitement de nos mails entrants, un système qui bénéficie d’une analyse sémantique 100% adaptée au Web et évolutive puisque le système auto-apprend en fonction de son expérience.

Le test de l’outil était déjà effectif depuis un bon moment sur Kelkoo sur certaines rubriques. Les résultats sont probants et réellement stratégiques pour un moteur comme Kelkoo qui subit une pression concurrentielle de plus en plus forte sur le marché tant convoité des shopbots. Il est impératif de se démarquer par la pertinence du choix et de la navigation.

Je souhaite tous mes voeux de réussite à Franck Bigalet, directeur de SightUp, sur le chemin du search et de l’intelligence artificielle. Ce sont réellement des moteurs d’innovation, j’en suis témoin.

Buzz, Search, Webmarketing

'Google Wallet'Le paiement en ligne par Google ?

Google serait sur le point de proposer un nouveau service de paiement en ligne pour concurrencer PayPal (EBay). La nouvelle est annoncée par le New York times qui reporte les propos d’un marchand à qui google aurait proposé de tester ce nouveau paiement en ligne. Rumeur, mais le marché est porteur et Ebay, avec ses 230 millions USD générés avec Paypal sur le Q1 – (soit 23% des revenus de Ebay sur le Q1), a un sérieux concurrent face à lui.

Google wallet vs Paypal

Google et Paypal ne souhaitent pas commenter la rumeur comme le souligne WSJ. Pour Google, la diversification est stratégique puisque 99% de ses revenus sont générés par la pub. De plus, avec la capacité d’investissement qu’ils doivent avoir en ce moment, les projets ne doivent pas manquer. Je pense que cette rumeur est réaliste.
Je demande à voir. Ca fait bloguer en tout cas.

Via MarketingVox
Technorati tag : Google+Wallet

——- Updaté le 22 Juin ———–
Le CEO de google confirme la rumeur ce jour mais dément une concurrence direct en direction de Paypal et que le moyen de paiement sera lié à l’activité search de Google et au paiement de l’affichage publicitaire.
La rumeur suggère que cela va plus loin (bien évidemment) et que nous sommes dans le cadre du développement de nouveaux services ce qui paraitrait d’ailleurs légitime et stratégie (cf plus haut). Cela pourrait être lié à Froogle, l’outil de comparaison en amenant donc un service complémentaire ou encore comme le paiement pour la diffusion de videos en ligne.
Via Marketing Vox

Blog, Search

Technorati – Version Beta dispo

Une nouvelle mouture de Technorati est en ligne en version beta.

technorati beta

David Sifry, le fondateur de Technorati nous alerte hier sur son blog et nous présente les évolutions :

_Technorati devient plus explicite dans son ergonomie et plus accessible pour le nouveau venu dans le monde des blogs.
_De nombreux tags ont été ajoutés et notamment dans les résultats de recherche. En plus des résutats et si vous avez matché un tag, vous verrez des photos de Flickr et des liens de Furl, Délicious & Buznet (Cf l’exemple sur l’image avec une recherche sur Gokarna)
_Un bouton option permet de déployer un menu en dynamique, menu qui propose des cadrages de recherche « à la google »
_Une personnalisation plus poussée avec affichage sur la home des fonctions perso et non plus dans une zone dédiée.
_Une amélioration de la watchlist avec la possibilité de visualiser ses RSS préférés sur une seule page.

technorati beta

Avec 800 à 900.000 posts indexés chaque jour, technorati prend une position réellement solide. L’outil est vraiment puissant pour scanner les blogs et cette version répond personnellement à pas mal d’attentes. Je l’utilisais déjà bcp, ça va s’amplifier. Une étoile surfe sur le succès des blogs.

Via Boing Boing
Evolutions translatées depuis Sifry’s Alerts

Search

Google Sitemaps

MarketingVox annonce la sortie de Google Sitemaps : une nouvelle fonctionnalité qui va permettre aux propriétaires de sites de créer un fichier XML à la racine de leur site (un plan de site), fichier qui va guider les crawlers de google dans son indexation des pages. Il faut renseigner le googlebot (« Googlebot/2.1 » pour les intimes) sur l’architecture du site et ce qui a été mis à jour et ce de façon régulière (une forme de super robot.txt).

google sitemaps

Comme le dit Fred Cavazza sur son excellent blog,

« Dans la série arrêtez-de-lutter-Google-est-le-maître-du-monde je vous propose de découvrir la toute dernière tendance de séduction d’optimisation pour faire plaisir à Google ».

Faire plaisir à Google, oui, mais pour quel retour ? Pour le moment, je vois surtout l’intérêt de google puisqu’il y a un gain de temps évident mais peut-on espérer un positionnement plus intéressant ? Certainement, pour généraliser l’utilisation du sitemap, à suivre.

E-commerce, Search, Webmarketing

Yahoo! Mindset – du Yahoo!Lab

Le centre de recherche Yahoo! vient de réaliser un nouvel outil de recherche très intéressant : Mindset

Yahoo Mindster

Que l’on cherche des sites d’infos ou de shopping, la page de résultat propose un « slider », une molette qui permet d’ajuster les résultats en live. C’est réellement pertinent & préfigure bien ce qui nous attend en terme d’introduction de dynamisme dans les pages de résultats. Nous avons beaucoup à gagner en terme d’ergonomie encore. Très bonne piste de la part de Yahoo, fonction qui demande à être testée, sur quelques essais sur des termes génériques ou précis, les résultats sont pertinents.
Bookmarké!

Yahoo Mindster

A noter que sur la notion de labo, ils l’introduisent bien longtemps après Google (si je ne me trompe – je ne sais pas de quand ça date pour Yahoo!)) mais il est sûr que c’est un moyen très efficaces de diffuser l’info de Blog en blog, une des fonctions discrète qui a contribué fortement au mythe Google.
Allez voir la rubrique Yahoo Next sur laquelle nous retrouvons les outils Yahoo en Beta.

Article vu sur Slashdot.