E-commerce, Multicanal, User experience, WebCulture

clics & pages

Les catalogues interactifs des acteurs click & mortar fleurissent en ligne depuis maintenant 3-4 ans. Nous en réalisons nous mêmes depuis 3 ans avec Prestimedia qui produit des catalogues interactifs de plus en plus évolués. Pour résumer, c’est une mise en ligne des catalogues papier dans une interface flash, (des exemples ici), avec de l’apparition d’insertion video depuis peu.

Le catalogue interactif est quelque chose qui plait aux internautes et  même les pure players s’y mettent maintenant. Pixmania ou Cdiscount, pour ne citer qu’eux, vont de leur catalogue en ligne.
Ce mode de navigation est très agréable et répond bien aux habitudes du feuilletage de magazine, on a besoin de flanner et de découvrir des objets mis en ambiance, dans un contexte.

prestimedia

De la même manière, j’ai envie de pouvoir feuilleter des magazines sur un écran, c’est confortable, plus interactif et surtout, on peut légitimement penser que cela peut coûter moins cher que la version papier.

Des services existent, en voici quelques uns :

Zinio
C’est un service d’abonnement & téléchargement de versions digitales de magazines papier (marché américain). On peut acheter au numéro ou s’abonner aux éditions numériques. Je me suis abonné pour 1 an à Metropolitan Home & j’ai chargé l’édition de février.
Le « lecteur » de magazine est un soft à installer sur votre machine et le magazine de votre choix est téléchargé sur votre machine également, la navigation en est d’autant plus fluide. Interface simple et efficace, très intuitive avec des outils de recherche dans le texte, d’annotation, de zoom, d’impression de pages, des liens actifs sur toutes les adresses web, sur les sommaires ou renvois.
Un très bon service qui permet de feuilleter d’excellents titres à un prix raisonnable. (il existe depuis 2001)
(l’équivalent français de Zinio est MonKiosque mais ce n’est pas du même niveau. A voir ce que donnera HDS Digital du Groupe Lagardère qui doit se lancer bientôt)

New Web Pick
C’est une communauté de designers qui édite ce magazine qui est, lui, disponible exclusivement sur Internet. Il est à feuilleter mais va plus loin que les versions online de Zinio, il est pensé interactif en amont de sa conception. C’est un vrai bonheur de le parcourir et l’expérience est différente d’un site web, c’est un véritable objet & on a envie de le garder, comme l’écrit Benoit, c’est un objet rare & attachant. Le contenu est en plus de 1er choix, je vous le conseille si vous êtes un peu accroc au design & à la créa comme moi.
J’ai acheté & chargé le N°7 de NewWebPick, l’e-zine est en effet devenu payant mais à un tarif vraiment raisonnable.  Vous pouvez tester, il est dispo gratuitement en extrait.
Même principe de navigation avec animation visuelles et sonores, musique de fond, navigation au clavier, un peu de video. Pas de recherche texte.

MagWerk
Allez jeter un oeil aussi sur PlayMusicMagazine.com si vous êtes un tordu de musique ou encore sur sur Probe (jeux video), Encore (design) ou Sleek (art & mode). Encore des magazines à feuilleter, mais cette fois ci gratuits. Ils vont encore plus loin dans l’interactivité, surtout PlayMusicMagazine, la conception est poussée & la découverte s’opère d’une façon inédite.
Videos, animations flash, votes, extraits de musiques sur demande, publicités animées. A noter que les extraits musicaux sont joués dans un petit player que l’on peut glisser sur le côté en continuant à feuilleter le mag.
Plaisir de découverte optimum.

Dans ces 3 exemples, l’interactivité va crescendo.
Avec la performance accrue de Flash & ses versions futures ainsi que les débits de connexion, ces magazines en ligne vont encore évoluer pour devenir des concentrateurs de media : texte, son, image & video avec animations flash en appui. Ce n’est rien d’autre qu’un site internet finalement mais un site « transportable » puisque « matérialisé » par un fichier que l’on peut sauvegarder et transporter, c’est bel et bien un objet.
J’ai hate de voir ses applications s’animer sur papier électronique, on sera encore dans une autre échelle d’expérience utilisateur.

Ces magazines en ligne sont une belle opportunité pour les éditeurs qui peuvent non seulement faire face à l’érrosion des ventes offline en répondant à l’évolution des besoins liée à l’Internet mais peuvent élargir leur cible avec cet ajout d’interactivité qui va plus loin que le papier
Quoiqu’il en soit, la vraie valeur ajoutée pour le lecteur, c’est le contenu au dela du support : aux rédactions offline de savoir maîtriser tous les supports et de les interconnecter entre eux pour apporter plus de confort et de services aux lecteurs. La presse quotidienne a déjà eu ces remises en causes, remises en cause qui s’étendent aux mensuels. 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Seb Joguet 2 janvier 2007 at 11 h 59 min

    Super article Benoît (bien motivé pour un 1er janvier !). Je pense également que ce type de service est une des solutions qui permettront de résoudre en partie la crise que connaît la presse, en France notamment. Et puis la manne publicitaire qu’il y a derrière est importante.

    Pour info, en France, d’autres services existent
    (j’avais fait un petit article sur mon blog à ce sujet) :
    – le Kiosque numérique de Virgin Mega (très bien foutu)
    – la même offre chez Relay
    – l’offre Digitale Presse de DiscountPresse.com (pas grand chose…)

    Je crois beaucoup au succès de ce genre de solution pour les mags de design, photo, bref avec un contenu proposant de belles images ; à quand un Etapes, un Photo ou un idPure en version numérique ?

    A lire également :
    – l’article de SuperFiction sur le NY Times
    – l’article de Peter Gabor sur la version électronique du Monde

  • Reply Seb Joguet 2 janvier 2007 at 11 h 59 min

    oups, désolé pour les liens qui cassent toute la mise en page…

  • Reply Imazine 2 janvier 2007 at 12 h 22 min

    C’est réparé :)

    Merci pour les liens, vraiment très intéressant.
    J’avais fait un post également sur le lecteur du NY Times qui est remarquable. très agréable et d’une ergo imparable.

    D’accord avec toi, ça va se développer. C’est effectivement idéal pour un fana de photo comme toi, idem pour les voyages, des magazines interactifs, le pied.

  • Reply /O 2 janvier 2007 at 20 h 58 min

    Whaouh, le Benoit 2007 devient-il un journaliste Web 4.5 ? En tous les cas félicitations pour cet article digne d’une revue pro.

    Feuilleter est vieux comme le monde en effet. Rien de bien intéressant à ajouter à part que Le Monde a mis en place une interface permettant de feuilleter en ligne le journal chaque jour (si on est abonné au Desk). Je serais curieux d’avoir les stats de cette nouvelle fonctionnalité.

    Le succès de Prestimedia est en effet là pour dire que cela marche et très fort…

    J’attends le prochain billet avec impatience ;)

    /O
    « web 4.5 »

    PS : vive les objets nomades (journal / livre / ipod…)

  • Reply Imazine 4 janvier 2007 at 14 h 45 min

    Tu as un truc à me vendre ou quoi ? :D
    Je n’ai jamais testé cette interface du Monde mais ça a l’air assez puissant. A voir.

  • Reply Eric - SuperFiction 4 janvier 2007 at 18 h 34 min

    Il faut distinguer les catalogues des magazines interactifs, car le contenu n’est pas le même :

    les catalogues présentent quasiment que des produits (1 visuel, 1 prix, et quelques infos de type nom et référence) Parfois des pubs, mais c’est rare.
    alors que les magazines proposent du contenu beaucoup plus varié : de la vidéo, des photos, de la musique, de longs textes, parfois des mini-jeux…

    L’utilisation est donc très différente, et c’est pourquoi certains nécessitent l’installation d’un lecteur particulier.

    PS : mon agence a développé un catalogue interactif dénommé « PixPaper ». Toys’R’Us ou GoSport s’en servent pour mettre leurs catalogues interactifs ou leur guides online. Ca serait pas mal que tu viennes jeter un coup d’oeil au site de la version catalogue ;-)

  • Reply Imazine 4 janvier 2007 at 18 h 53 min

    Pas trop d’accord avec toi, je pense qu’on peut comparer les catalogues aux mag. La nature des contenus tendent à se rejoindre. Avant, c’était le reflet du papier avec mise en ligne des PDf du catalogue, maintenant, on peut aller plus loin avec la techno flash, même sans appli sur le poste client.

    En fait j’avais un exemple en tête, celui d’un catalogue événementiel Vertbaudet où il y avait plus que des produits, il y avait de la video & des animations de mémoire. on plongeait vraiment dans une ambiance, assez puissant.

    C’est une nouvelle version du catalogue e-print de Prestimedia qui permet ça. Ca change la donne & ouvre d’autres possibilités aux marchands. on peut aller plus loin dans les ambiances, dans l’immersion du surfeur, on flanne, on feuillette, c’est plus de plaisir que des fiches produits.

    Pas mal Pixpaper, mais je reste très attaché au e-print ;)

  • Reply DLD 7 avril 2007 at 16 h 03 min

    La version flash d’un catalogue est peut être un plus effectivement. Je n’avais jamais vraiment vu l’intérêt de la chose. Impossiblité de laisser son avis sur les produits, impossibilité de comparer des fiches d’articles, d’avoir recours à un moteur de recherche.

    Mais proposer une solution de navigation dans l’optique flanerie n’est peut être pas si mal. Maitenant, j’aimerai bien connaître la répartition entre achats « classiques » et achats « catalogue flash » pour une boutique en ligne.

  • Reply Imazine 9 avril 2007 at 9 h 37 min

    Le pourcentage des achats réalisés depuis un catalogue interactif est très conséquent.
    C’est quelquechose qui est rentré dans les habitudes, notamment dans le secteur de l’enfance avec Vertbaudet qui bénéficie d’une très large audience et qui a promu le catalogue interactif très tôt. Depuis ça a été adopté par beaucoup de marchand. Nous avons nous mêmes des catalogues interactifs depuis 2003, ça a toujours été un atout.

  • Reply Acroflip, Du PDF à feuilleter en ligne illustré par l’exemple 9 octobre 2007 at 7 h 30 min

    […] Découvert chez Accessoweb, Acroflip est une appli online qui vous permet, en 3 clics, de produire et héberger votre document feuilletable en ligne, du genre click & page. […]

  • Reply etsher 2 mai 2008 at 0 h 10 min

    Enfin un truc écologolique !
    j’ai également trouvé http://www.flashprospectus.com par une boite française

  • Reply Barbara 25 août 2008 at 11 h 28 min

    Oui prestimedia très bien avec L’agence Carredas So

    Les 2 sont leaders dans le domaine du catalogue interactif

    => http://www.carredas.biz/catalogue-interactif-virtuel-e-commerce.html

    2 prestataires avec une offre à forte valeur ajoutée (catalogue interactif + interconnexion à site de vente en ligne, gestion de panier dans le catalogue interactif). Pas beaucoup de monde qui propose ces types de fonctionnalités.

    La plupart des prestataires proposent de simple catalogue PDF transformés en catalogue interactif avec des pages qui tournent… Cherchez dans ce type de prestation la valeur ajoutée du concept ?

    Bizzzzzzzz

    Barbara

  • Leave a Reply